Des organismes communautaires de la Capitale-Nationale et de Chaudière-Appalaches demandent la rémunération des stages

La rémunération des stages :

Des organismes communautaires de la Capitale-Nationale et de Chaudière-Appalaches appuient la lutte

 

Québec, le 4 avril 2019 — Le RÉPAC, le RGF-CN et plus d’une trentaine d’organismes communautaires des régions de la Capitale-Nationale et de Chaudière-Appalaches appuient les demandes de la Coalition CUTE, soit la rémunération de tous les stages à tous les niveaux, la protection au travail, la reconnaissance de leur statut d’employé-e-s, et un réinvestissement dans tout le secteur public pour payer leur salaire.

 

Chaque année, de nombreux organismes communautaires accueillent des stagiaires. Cela permet aux organismes, entre autres, de décharger les équipes, de développer de nouveaux projets ou d’augmenter les services à la population. Le RÉPAC et le RGF-travaillent au quotidien à l’amélioration des conditions de vie de la population. Nous luttons pour la justice sociale, l’égalité entre les femmes et les hommes et contre la pauvreté.

 

C’est pourquoi, au nom de toutes ces valeurs, nous appuyons la lutte pour la rémunération des stages compte tenu que, chaque année, nous y «contribuons». Rappelons que les stages non rémunérés mettent les étudiantes et étudiants dans une situation de précarité financière, contribuent à leur endettement et compromettent leur santé mentale et physique. Rappelons aussi que les stages non rémunérés sont concentrés dans des domaines traditionnellement.

 

Alors que les années d’austérité ont gravement détérioré notre filet social, nous refusons que le sous-financement des services publics, des programmes sociaux et des organismes communautaires soient compensé par le travail gratuit des stagiaires.

 

À ce titre, le gouvernement Legault s’inscrit dans la continuité. En effet, le récent budget ne prévoit aucune somme pour rémunérer le travail des stagiaires. Bref, ce budget ne répond à aucunes demandes des étudiantes et étudiants.

 

De ce fait, les organismes communautaires des régions de la Capitale-Nationale et de Chaudière-Appalaches se positionnent en faveur de la rémunération de tous les stages et sont solidaires des moyens de pression mis de l’avant par le mouvement pour la rémunération des stages.

 

Liste des signataires :

  1. Association pour la Défense des Droits Sociaux du Québec Métropolitain
  2. Atout-Lire
  3. Alter Justice
  4. Bureau d’animation et information logement
  5. Carrefour d’animation et de participation pour un monde ouvert
  6. Centre d’aide et de lutte contre les agressions à caractère sexuelle de Charlevoix
  7. Centre d’entraide Émotions
  8. Centre d’Information et de Recherche en Consommation de Charlevoix-Ouest
  9. Centre femmes d’Aujourd’hui
  10. Centre Femmes de Portneuf
  11. Centre Femmes l’Ancrage
  12. Centre Multi-services Le Complice
  13. Centre ressources pour femmes de Beauport
  14. Comité des citoyens et citoyennes du quartier Saint-Sauveur
  15. Comité logement d’aide aux locataires
  16. Comité populaire St-Jean-Baptiste
  17. Droit de Cité
  18. ESPACE région de Québec
  19. Les AmiEs de la Terre de Québec
  20. Ligue des droits et libertés – section Québec
  21. Maison de la Famille Louis-Hébert
  22. Maison des Femmes de Québec
  23. Maison des jeunes l’Évasion
  24. Maison Marie-Rollet
  25. MIELS-Québec
  26. S.M.O.S.E
  27. Regroupement d’éducation populaire en action communautaire des régions de Québec et Chaudière-Appalaches
  28. Regroupement des femmes sans emploi du nord de Québec
  29. Regroupement des groupes de femmes de la région de la Capitale-Nationale
  30. Relevailles Québec
  31. Réseau des groupes de femmes Chaudière-Appalaches
  32. Sexplique
  33. Violence Info
  34. Viol-Secours
Share